Ce qu’il faut savoir sur le régulateur de charge

Ce qu’il faut savoir sur le régulateur de charge

Il est nécessaire de bien surveiller l’état de la batterie de charge qui se raccorde à son générateur d’électricité de type énergie renouvelable. Qu’il s’agisse du panneau solaire photovoltaïque, d’une mini-éolienne ou d’un mini hydrolienne, la longévité de la batterie de charge affectera toujours le bon fonctionnement du système entier.C’est pour cela que le régulateur de charge doit être présent dans une installation électrique alimentée par de l’énergie renouvelable. En effet, le régulateur de charge surveille en permanence l’état d’une batterie. Si la batterie est à plat, le régulateur signale l’utilisateur lorsque la batterie est nouvellement chargée, il stoppe le chargement et dans le cas d’une surcharge, le régulateur stabilise la charge à la normale.

Comment utiliser un régulateur de charge ?

Pour bien utiliser un régulateur de charge, il faut prendre en compte les points qui suivent. Il est nécessaire de faire correspondre la plage de tension du régulateur de charge à la tension de la batterie et des panneaux pour que le régulateur puisse couvrir la surveillance ces deux équipements. Le courant d’entrée du régulateur de charge doit être supérieur à celui du générateur qu’il s’agisse de panneau solaire, d’éolienne ou d’hydrolienne. Quant au courant de sortie, il doit être supérieur à la somme des intensités des appareils électriques de la maison alimentés par le générateur. Ces trois notices d’utilisation ne sont pas à négliger surtout si l’on utilise des plaques photovoltaïques.

Comment fonctionne le régulateur de charge ?

A la base, le régulateur de charge fonctionne selon trois demandes : la première est la régulation de la charge en cas de surcharge, la deuxième est la surveillance de la batterie pour éviter le total déchargement et la troisième est l’arrêt du chargement lorsque la batterie est pleine. Il fonctionne automatiquement. Aujourd’hui, les régulateurs de charge les plus performants sont munis d’écran LCD, peuvent démarrer un groupe électrogène raccordé au système si une coupure survient, et peuvent même être reliés à un système informatique pour optimiser ses fonctionnalités. En outre, un régulateur de batterie de dernier cri est doté d’un système d’alarme sonore qui avise les utilisateurs lorsque l’une des fonctionnalités de base du régulateur est déclenchée.

Quels sont les types de régulateurs de charge à connaître ?

Il existe deux types de régulateurs de charge. Le premier est- e que l’on appelle : régulateur type séries et le second est le régulateur type shunt. Ces deux types de régulateur ont les mêmes fonctionnalités de base. Ils servent tous deux à la surveillance de l’état de charge de la batterie ainsi qu’à la régulation de la température de ce matériel. Ils sont également tous deux aptes à stabiliser le courant électrique qui alimente certains appareils domestiques qui lui sont reliés. Cependant, le régulateur type série ouvre un circuit lorsqu’une surcharge survient ou lorsque la batterie est totalement déchargée. Le régulateur de type shunt quant à lui, est surtout utilisé pour les plaques photovoltaïques. Ce type de régulateur crée un court-circuit au niveau du panneau solaire dans le cas d’un déchargement extrême ou d’une surcharge de la batterie ce qui n’affecte en rien les plaques photovoltaïques.

Comment choisir son régulateur de charge ?

Pour bien choisir votre régulateur de charge vous devez tout d’abord vous référer à la puissance de votre installation et à celle de la totalité des appareils qui vous utilisés et qui sont connectés au système. Pour cela, notez l’intensité du court-circuit fourni par les plaques solaires par exemple et multipliez le chiffre obtenu par 1,30 pour obtenir le nombre d’ampères que le régulateur doit supporter. Il est également préférable de choisir un régulateur muni d’un système qui égalise l’intensité de la charge, d’une option de veille et d’une option de charge rapide.

En bref, le mieux serait de tout de suite s’équiper de ce régulateur de charge au moment où vous faites l’acquisition d’un panneau solaire ou d’un autre dispositif d’énergie renouvelable qui sert de source d’électricité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *