Comment choisir la bonne pompe à chaleur

Comment choisir la bonne pompe à chaleur

La pompe à chaleur est une solution de chauffage et de climatisation écologique, car il ne libère qu’un très faible taux de CO2. Dans la politique de la construction verte, cette solution est très encouragée. Les nombreux avantages de la pompe à chaleur parlent eux même des raisons pour lesquelles chaque foyer devrait en disposer une. Mais pour choisir la pompe à chaleur qui convienne vraiment à son habitation il faut en connaître les différents types disponibles sur le marché : aérothermique, géothermique ou hydrothermique. Il faut également savoir choisir le système qui convienne le plus c’est-à-dire : monovalente ou bivalente, dans un modèle monobloc ou bi-bloc.

Commencer par le bilan thermique de son habitation

Commencer par le bilan thermique de son habitationrenovation maison verte

Avant de choisir la pompe à chaleur en question, il est important de réaliser un bilan thermique de son habitation. Le bilan thermique est une étude qui vise à déterminer le besoin de chauffage ou en climatisation de la maison. Pour cela, il est nécessaire de connaître les différents éléments qui influencent le besoin en chaleur ou en fraicheur de la maison en fonction de la saison. Le bilan thermique se basera sur un calcul entre le coefficient d’isolation de la maison, le volume total de la maison et la différence entre la température souhaitée et la température extérieure. Il est conseillé de laisser ce travail à un thermicien professionnel pour avoir des chiffres exacts.

Les pompes à chaleur aérothermiques

Les pompes à chaleur aérothermiques

Lorsque l’on parle de pompes à chaleur aérothermique, on évoque les pompes à chaleur air-air et air-eau. Ces deux pompes à chaleur puisent de la chaleur de l’air extérieur qui sera ensuite réchauffé dans une chambre dédiée à cet effet avant d’être diffusé dans la maison. Ces deux types de pompes à chaleur peuvent être couplés avec le chauffage déjà existant. Elles ont l’avantage de la facilité d’installation et du prix le plus raisonnable sur le marché. Le système air-air n’est pas très performant dans les zones les plus froides de la planète. Le système air-eau peut rester bien fonctionnel même avec une température de -25 °C.

Les pompes à chaleur géothermiques

Les pompes à chaleur géothermiques

La géothermie est un système presque sans faille en termes de chauffage. En effet, les pompes à chaleur géothermique, c’est-à-dire pompe à chaleur sol-sol et pompe à chaleur sol-eau, peuvent fonctionner sans chauffage d’appoint. Elles sont compatibles aux planchers chauffants et aux radiateurs à basse température et peuvent assurer le chauffage de l’eau des sanitaires. Elles chauffent rapidement tout en maintenant une température équilibrée et idéale dans toute l’habitation. Si elles sont couplées avec le plancher chauffant, leur fonctionnalité de climatiseur ne peut pas être activée. En tout cas, elles représentent des idéales de chauffage dans les pays à climat vraiment rude.

Les pompes à chaleur hydrothermiques

Les pompes à chaleur hydrothermiques

Les pompes à chaleur hydrothermiques sont celles qui utilisent le système eau-eau. Elles ne peuvent donc être installées que dans les zones où l’on retrouve un point d’eau. Parmi toutes les gammes de pompes à chaleur, la pompe hydrothermique est la plus performante. Permettant à la fois chauffage de la maison et de l’eau des sanitaires et pouvant servir de climatiseur en été ; la pompe à chaleur eau-eau est un idéal en tout temps. De ce fait, son coût est assez élevé et son installation ainsi que sa maintenance sont plus compliquées par rapport à celles des pompes à chaleur aérothermiques et géothermiques. En outre, elle bénéficie d’un crédit d’impôt comme la pompe air-eau et sol-sol.

Opter pour une utilisation monovalente

Opter pour une utilisation monovalente

Le mode d’utilisation de la pompe à chaleur entre également dans la détermination du choix de l’utilisateur. Si ce dernier souhaite une utilisation monovalente, c’est-à-dire une utilisation exclusive de sa pompe à chaleur pour le chauffage et la climatisation de toute sa maison il doit se tourner vers les choix les plus performants. Dans ce cas, il lui convient mieux d’opter pour la géothermie et l’hydrothermie qui est aussi dit auquathermie. Cette option n’est toutefois intéressante que dans les régions où les hivers sont vraiment rudes. Cependant, l’utilisation de la pompe à chaleur aérothermique en mode monovalent est possible dans les zones de la planète où le froid hivernal est assez tolérable.

Choisir l’utilisation bivalente

Choisir l’utilisation bivalente

L’utilisation bivalente de la pompe à chaleur consiste à coupler le chauffage air-air, air-eau avec un chauffage traditionnel. Dans ce cas de figure, le chauffage traditionnel servira d’appoint. Pour que l’utilisation bivalente puisse se faire, il faudra que la pompe à chaleur couvre les besoins en chauffage de l’habitation concernée à 70 % au minimum. En outre, le recours au chauffage d’appoint sera plus précis lorsque l’utilisateur aura déterminé la production en chaleur de la pompe air-air ou air-eau.

Il faut noter que ces deux types d’utilisation peuvent être définis avec l’aide d’un thermicien professionnel.

Choisir le monobloc ou le bi-bloc pour la pompe air-eau

Choisir le monobloc ou le bi-bloc pour la pompe air-eau

Comme les consommateurs sont surtout tournés vers l’aérothermie pour leur chauffage ; voici le petit point à retenir pour le choix de la pompe à chaleur air-eau. Si vous choisissez la pompe à chaleur monobloc, vous aurez peu de performance, car le système ne dispose pas d’assez d’espace pour ce qui provoque les rejets de chaleur ainsi qu’une limitation de la climatisation. La pompe air-eau bi-bloc est donc plus performante quoique plus chère et plus compliquée à installer. C’est d’ailleurs pour cela que l’intervention d’un installateur professionnel est toujours conseillée par les vendeurs de pompe à chaleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *