Comment éviter les factures de régularisations des fournisseurs d’électricité ?

Consommation personnelle

Nous vivons à une époque où nous avons le choix en ce qui concerne les fournisseurs d’électricité. En un sens, ce choix est une excellente chose, mais ce n’est pas toujours le cas puisque beaucoup de choses restent perfectibles et améliorables et pour prouver cela, nous pouvons citer l’existence des factures de régularisation. D’ailleurs, avant de sélectionner un fournisseur d’électricité, il est préférable d’avoir le minimum de connaissance sur ces factures et nous allons justement faire le point avec vous sur ce point précis.

Quelles différences entre la consommation estimée et la consommation réelle ?

Tandis que la facture de la consommation estimée contient les détails de la consommation énergétique supposée, la facture de la consommation réelle contient les détails de la consommation énergétique réelle.

D’une manière générale, les personnes qui reçoivent ces deux types de factures sont en phase de déménagement et d’aménagement dans un nouveau logement, celles qui changent de fournisseur d’électricité et celles qui ont choisi de régler mensuellement sa facture d’énergie.

Afin de rééquilibrer les choses, les fournisseurs d’électricité envoient une facture de régularisation à leurs clients pour qu’ils soient remboursés ou pour qu’ils paient de manière juste leur consommation réelle.

Factures de régularisation : qu’est-ce que c’est ?

Lorsqu’on parle de facture de régularisation, on parle de facture rectificative et de facture annuelle. Il s’agit d’une facture que l’on reçoit une fois dans l’année qui permet de payer la consommation réelle d’une année passée. On reçoit ce genre de facture puisque les factures reçues mensuellement ou trimestriellement ne sont pas « justes », elles résultent d’une simple estimation et les fournisseurs d’électricité ont besoin que leurs clients paient leur consommation réelle.

En outre, on obtient la facture de régularisation suite au relevé de l’index du compteur d’électricité d’un client par un agent de l’ENEDIS et d’un technicien de la GRDF pour relever l’index du compteur de gaz. Cette facture informe alors si on doit être remboursé par le fournisseur d’énergie ou si l’on doit payer un surplus de consommation. Par ailleurs, avant de passer chez un particulier, ce dernier sera averti par son fournisseur d’énergie. La facture de régularisation doit être payée 20 jours après sa réception.

Factures de régulation : que faut-il faire ?

Lorsqu’on reçoit une facture de régularisation trois choses peuvent être faites. La première chose qu’on peut faire, c’est laisser le fournisseur d’énergie rembourser s’il a y a un trop-perçu ; cela revient à ne rien faire. La seconde chose à faire, c’est de laisser le fournisseur d’énergie déduire la différence dans la prochaine facture si on a plus consommé que prévu, mais que le montant reste minime. Enfin, si la consommation réelle est très élevée, le client est dans l’obligation de régler la différence.

Par ailleurs, un fournisseur d’énergie peut rembourser ses clients par virement bancaire ou par chèque s’il doit le faire. Notez aussi que les deux types de factures permettent de réajustement l’estimation de la consommation future. Il faut également savoir qu’il est possible de contester une facture de régularisation si on estime que son montant est élevé et on a jusqu’à 14 mois pour la contestation. Pour pouvoir faire une contestation, il suffit de prouver que les chiffres relevés sur le compteur sont erronés.

Quels comparatifs effectuer par rapport à sa consommation ?

Il est possible d’éviter les factures de régularisation ou de faire en sorte que le montant qu’elles contiennent soit proche de celui des factures d’estimation. Pour les éviter, il est vivement conseillé d’utiliser un compteur intelligent. Ce genre de compteur fourni en temps réel les informations sur la consommation d’électricité.

Il est également conseillé de comparer les tarifs du kwh proposés par les fournisseurs d’électricité avant de faire son choix final, pour éviter les factures de régularisation. De même, si l’on souhaite déménager, il faut réellement prendre le temps de tout mettre en place pour que l’on ait tout de suite un logement fourni en gaz et en énergie et pour éviter les factures de régularisation.

En outre, pour comparer les offres des fournisseurs d’électricité, il faut pendre en considération le type de tarif proposé, le prix de l’abonnement mensuel, la mensualité estimée, le prix du kWh durant la semaine et le prix du kWh le soir et le week-end. La bonne nouvelle c’est qu’un comparateur électricité vous donnera ces informations rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *