Comment réduire ses dépenses en terme de chauffage ?

Dès que l’hiver se profile, nous sommes nombreux à nous demander comment réduire efficacement la facture du chauffage. Si nous avons besoin d’un minimum de confort, les dépenses en énergie sont particulièrement élevées à cette période de l’année. Contrairement à une idée reçue, il n’est pas nécessaire de dire adieu à la chaleur de votre foyer pour faire des économies. Voici quelques astuces simples qui vous aideront réduire la facture.

Le poêle à granulés, une solution tout indiquée

Depuis quelques années, les poêles utilisant des énergies renouvelables sont au cœur de la tendance. Cela ne s’explique pas seulement par leur esthétique revisitée, ou par leur aspect écologique. Parmi les solutions les plus pratiques, opter pour un poêle à granulés pour faire des économies est devenu une valeur sûre. Son utilisation performante lui permet d’offrir un rendement bien plus important que celui d’un modèle classique, fonctionnant au bois. En pratique, ce type de poêle est plus performant de 80 à 95 % en fonction des modèles.

Il propose aussi une autonomie qui s’étend sur plusieurs jours, et des options facilitant la programmation de vos heures de chauffage. Les modèles de poêle à granulés sont considérés comme des équipements confortables et faciles à utiliser. S’ils sont d’abord adoptés pour leur rentabilité, ils ont aussi l’avantage d’être flexibles à l’utilisation. Le poêle à bois offre un mode de chauffage que vous pouvez régler pour en faire un chauffage d’appoint ou comme outil central. Certains modèles peuvent également servir de chaudière ou de chauffe-eau sanitaire.

Si ces appareils sont simples d’utilisation, c’est en grande partie parce qu’ils ne nécessitent pas de manutention lourde. Leur aspect confortable est valorisé par une diffusion agréable de la chaleur, ainsi qu’à de multiples possibilités de programmation. En dehors de leur facilité d’entretien et de leur esthétisme modernes, ces installations peuvent aussi être posées avec l’assistance des aides gouvernementales dédiées aux travaux écoénergétiques. La maîtrise du coût de chauffage reste pertinente, quel que soit le mode de diffusion pour lequel vous optez.

Pour une version d’appoint, les poêles pouvant atteindre rapidement de hautes températures sont recommandés. Ces appareils fonctionnent à l’air pulsé, et permettent d’acheminer l’air chauffé dans les différentes pièces en quelques minutes. Si vous optez pour une référence à air pulsé, assurez-vous qu’il soit muni d’un répartiteur de chaleur assez large pour pouvoir intégrer les gaines. Les modèles dont la diffusion est à convection vous seront recommandés si vous avez des difficultés à vous habituer aux bruits générés par le chauffage.

L’isolation, le premier garant d’une facture maîtrisée

L’économie d’énergie sur le chauffage ne se fait pas sans quelques précautions élémentaires. Une des mesures à adopter consiste à vérifier la pertinence de votre isolation thermique. Cette précaution ne doit pas être négligée, que ce soit pour un lieu de travail ou pour votre logement. Les performances d’isolation concernent aussi bien les combles, que les murs, les menuiseries, ou le plancher. L’objectif : faire les petites réparations nécessaires pour éviter que la chaleur ne s’échappe. Une bonne isolation est indispensable pour limiter les consommations d’énergie.

En hiver, il est conseillé de garder les volets fermés, et de couvrir les fenêtres durant la nuit. Pour une efficacité à long terme, pensez à combler les petits trous et les fissures que vous constaterez sur vos murs. Rappelons que la qualité de votre vitrage a aussi une incidence sur les dépenses de chauffage. Les doubles vitrages font partie des équipements réglementaires pour dépenser moins, et garder la chaleur à l’intérieur de la maison. Cette solution courante permet de réduire considérablement les déperditions de chaleur.

Les autres installations de votre maison peuvent également être optimisées pour réduire la facture de chauffage. Un plombier professionnel pourra procéder à l’isolation des tuyaux de chauffage. Ces éléments relient la chaudière principale aux radiateurs de la maison. Vous pouvez également demander une isolation des soupentes inhabitées. Il se peut que les dépenses de chauffage mal maîtrisées soient le résultat de déperditions au niveau de la toiture…

Administrez la durée et les modes d’utilisation du chauffage

La façon dont vous utilisez vos installations déterminera aussi vos dépenses de chauffage. Outre l’isolation, la gestion de l’équipement est prioritaire. Les détails de cette administration concernent aussi bien la durée d’utilisation, que les quantités, ou l’espace à chauffer. Quelques bases vous permettront de vous en servir de façon optimisée. Il est notamment recommandé de baisser le chauffage, voire de le couper lorsqu’il n’est pas nécessaire de l’utiliser. Pour les équipements fonctionnant à l’électricité, il est possible de paramétrer l’appareil pour que la chaleur soit juste assez élevée pour maintenir le niveau de confort dans le foyer.

En prenant l’habitude de le faire tourner au strict minimum durant vos heures de sorties, vous constaterez rapidement une différence importante dans vos dépenses. Pensez également à l’éteindre lorsque vous partez en vacances, pour éviter les dépenses inutiles. Suivant les modèles utilisés, il vous est aussi possible d’adapter les températures en fonction du lieu et de la météo. Une température équivalente dans toutes les pièces sera bien moins gourmande en énergie qu’une personnalisation pour chaque espace.

L’entretien des installations est indispensable

Quelles que soient les performances de votre chauffage et de votre isolation, un équipement mal entretenu continuera à faire augmenter vos factures de chauffage. Des appareils qui ne fonctionnent pas de façon optimisée sont de véritables gouffres pour votre portefeuille. Les répercussions se constatent directement sur les dépenses en énergie. Veillez à vérifier régulièrement que vos équipements sont en bon état. Un nettoyage régulier est à prévoir, de même que de petites réparations ou remplacements de pièces lorsque cela est nécessaire.

Une purge des radiateurs à eau vous permettra aussi d’améliorer les rendements de vos installations. La démarche consiste à évacuer l’air des tuyaux au moment où vous activez le chauffage. Un chauffage qui consomme peu d’énergie est un chauffage qui ne risque pas de tomber en panne à tout moment. Pour les poêles à bois ou à granulés, il faut également prévoir des ramonages réguliers. Si cet entretien est limité à quelques fois dans l’année, il est obligatoire pour sécuriser l’appareil, et assurer ses performances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *