Connaissez-vous la lumière en bouteille ?

litre de lumière

Des régions de notre planète se trouvent encore être dépourvues de source d’électricité. Pour d’autres zones de la planète, c’est le coût de l’énergie électrique qui ne permet pas aux habitants de profiter d’un éclairage efficace. Invention sur invention, les chercheurs ne cessent cependant de trouver des solutions durables pour ces désagréments en énergie que rencontrent ces différentes parties du globe. L’énergie renouvelable est bien au goût du jour dans ce domaine. Que ce soit dans les pays développés comme dans les pays en voie de développement, la maîtrise des éléments pour en faire une source d’électricité est en effet devenue la solution écologique et économique millénaire. Depuis le début des années 2000, un ingénieur brésilien mécanicien nommé Alfredo Moser a découvert une solution à moindre coût, écologique et bien efficace pour remédier aux problèmes d’éclairage de jour pour les maisons des quartiers les plus défavorisés. Cette solution se rapproche du concept de l’ampoule basse consommation.

Qu’est-ce que la lumière en bouteille ?

lumière en bouteille

Ce concept est appelé lumière en bouteille, bouteille ampoule ou encore le litre de lumière. Il s’agit d’un système de recyclage de bouteille pour en faire un réceptacle de lumière pas chère. Quand on dit « pas chère », on parle vraiment d’un coût presque zéro. Alors, pour réaliser cette lumière en bouteille, il suffit d’avoir une bouteille de soda ou une bouteille d’eau banale, de l’eau et de la javel ou du chlore. La réalisation est assez simple, pour cela, il faudra remplir la bouteille avec l’eau dans laquelle on aurait mis de la javel ou du chlore. Ensuite, il faudra fixer la bouteille dans le toit en tôle en y découpant un trou ayant le même diamètre que la bouteille et en colmatant bien le pourtour pour fixer la bouteille et pour éviter les éventuelles fuites durant la saison des pluies. La partie supérieure de la bouteille est donc laissée en dehors du toit pour qu’elle puisse capter la lumière. Il est bien facile de réaliser soi-même cette ampoule de jour à moindre coût, et grâce à cela, des milliers d’habitants des favelas et des bidonvilles peuvent s’en acquérir sans problèmes.

Comment ça marche ?

lumière au toit

Une fois la bouteille bien fixée au toit, les rayons solaires captés par le haut de la bouteille se réfractent. La lumière est alors concentrée dans le bas de la bouteille et se diffuse dans la pièce à éclairer telle la lumière d’une ampoule normale. Les ingénieurs attestent que cette lumière produite par l’ampoule en bouteille a une puissance équivalente à une ampoule de soixante Watt, et ce, pour un peu plus d’un litre et demi d’eau. En effet, la lumière en bouteille offre une très bonne luminosité et grâce à l’agent nettoyant incorporé dans l’eau de cette ampoule écologique, l’eau en question ne craint pas la formation d’algues ou champignons qui pourraient nuire à la transparence de l’eau. Cette ampoule en bouteille est bien évidemment une ampoule de jour ; elle ne fonctionne pas lorsque les rayons du soleil sont absents. Toutefois, dans les bidonvilles où les habitations sont menues et ne profitent pas d’un éclairage suffisant que ce soit de jour ou de nuit, cette lumière en bouteille est devenue la solution d’éclairage la plus adoptée.

Aujourd’hui, cette idée d’éclairage devrait atteindre plus d’un millions de foyers dans le monde entier courant cette année. Ce petit puits de lumière low cost a bien séduit les habitants des pays en voie de développement. En outre, bien des ONG et des projets à l’exemple du projet « liter of light » travaillent sur cette trouvaille pour aider au mieux les plus nécessiteux dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *