Dépannage de sa chaudière : profitez des aides de l’État

Votre chauffage fonctionne mal ou ne s’allume plus. Après vérification, vous avez écarté la possibilité d’une panne générale sur le secteur. Savez-vous que plusieurs causes peuvent être à l’origine de cette panne ? Le dépannage d’une chaudière n’est cependant pas une simple affaire. À qui s’adresser donc pour le repérage du problème ou le remplacement de la chaudière ? On en parle dans cet article !

L’appel à un professionnel : un choix raisonnable

Faire fonctionner son chauffage, une vieille chaudière à fioul, n’est guère une question de bricolage à entreprendre soi-même. Actionner l’interrupteur, remettre en place une prise de courant mal branchée constitue des gestes simples à effectuer en cas de panne. Mais au-delà des contraintes financières, la mise en marche d’un tel appareil requiert plusieurs mesures de sécurité. Il est donc capital de contacter une entreprise de plomberie, comme Rapid Plomberie, pour le dépannage de sa chaudière.

Lorsque vous remarquez un dysfonctionnement ou quand votre vieux chauffage ne prend plus en compte toutes les pièces de la maison, téléphonez à une entreprise de dépannage ou à votre installateur. Les risques d’incendie liés aux chaudières ne sont pas à négliger. Seuls ces professionnels peuvent vous dépanner.

Comment éviter les mauvaises surprises ?

Le besoin urgent d’un professionnel pour réparer votre chauffage ne signifie pas qu’il faille s’en remettre au premier technicien venu. De nos jours, il existe en France plus de 60 000 spécialistes qualifiés dans le dépannage d’une chaudière et ayant le titre Reconnu garant de l’environnement. Les avantages de recourir à un professionnel RGE sont considérables. Dans un premier temps, il contribue à la réparation de votre chaudière en insistant sur les normes à respecter pour ne pas polluer l’environnement. Au-delà des règles écologiques, le recours à un spécialiste RGE pour le remplacement de votre chaudière vous permet de bénéficier des aides ou crédits octroyés par l’État. Et il faudra s’assurer de la certification RGE d’un dépanneur avant de l’engager.

Profiter du CITE, une aide pour le dépannage de sa chaudière

L’État accorde plusieurs aides pour faciliter le dépannage d’une chaudière. Puisque cette opération n’est pas facile à réaliser compte tenu de son budget, optez pour les apports de l’Exécutif. L’un d’eux prend la forme du Crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE).

Avec ce crédit, l’État prend en charge 30 % de vos dépenses sur la rénovation énergétique suivant des prix donnés. Ils sont de 8 000 € pour une personne seule et de 16 000 € pour un couple avec un supplément de 400 € pour chaque personne à charge. Notez que si vous optez pour un appareil de chauffage à très haute performance, le CITE est réduit de 15 % pour le dépannage de votre chaudière. Pour apprendre à utiliser de façon optimale votre équipement, retrouvez les astuces du blog Nidouillet.com.

Afin de bénéficier de cette aide, il faut que votre nouveau système de chauffage soit entièrement fourni et installé par la même entreprise. Celle-ci doit être qualifiée RGE. Par ailleurs, le logement doit être votre résidence principale et avoir au moins deux ans d’existence avant que l’entreprise y réalise les travaux de remplacement de la chaudière.

La Prime Énergie, une solution pour les foyers

Destinée notamment aux ménages à faibles revenus, elle prend en compte les travaux engagés jusqu’au 31 décembre 2020. L’aide s’élève à 3 000 € pour les foyers modestes. En revanche, pour les foyers très modestes voulant faire un dépannage de chaudière ou un changement, elle est de 2 000 €.

Les démarches pour l’obtenir sont simples. Avant de signer le devis des travaux, vous devez accepter l’offre d’un organisme partenaire du Programme Coup de Pouce CEE 2018. Ensuite, les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE. Et enfin, une fois qu’ils sont achevés, vous renvoyez certains documents (factures, attestation, etc.) à l’organisme. À partir de ce moment, vous recevrez votre prime sous forme de virement ou chèque.

La réduction TVA et l’Eco Prêt, deux aides sans contraintes particulières

L’État accorde une réduction de la TVA sur les équipements de rénovation énergétique. Pour le dépannage de votre chaudière, que vous soyez un propriétaire ou un locataire, vous pouvez en bénéficier. Il faut que le logement concerné ait au moins 2 ans.

Une des ramifications de cette aide est la TVA à 5,5 %. Pour en profiter, il faut transmettre un document justificatif à l’entreprise chargée du remplacement de votre chaudière. Ce document disponible sur le site impots.gouv.fr prouve que vous remplissez les conditions requises.

L’Eco Prêt, une autre aide de l’État, n’est également soumise à aucune contrainte particulière. Il porte sur plusieurs travaux et est permis pour un montant maximum de 30 000 €.

Afin d’améliorer ou remplacer votre chauffage, il faut contacter un professionnel RGE. Vous pouvez ainsi bénéficier des aides de l’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *