Entretien annuel de la chaudière : pourquoi est-ce si important ?

Pour un souci de performance et de sécurité, vous êtes tenu d’entretenir régulièrement votre chaudière, quelle que soit l’énergie utilisée. C’est également un bon moyen pour prolonger la durée de vie de votre équipement. Focus sur les avantages et les modalités de l’entretien annuel de la chaudière.

Les intérêts de l’entretien annuel de la chaudière

Sachez que l’entretien de votre chaudière est avant toute chose une obligation légale. Bien qu’aucune sanction pénale ne soit assortie à cette obligation, vous devez vous y tenir pour votre sécurité et pour bien d’autres raisons. En effet, la maintenance régulière réduit les risques d’intoxication au monoxyde de carbone qui est un gaz invisible et inodore, mais qui est très dangereux pour la santé. Un bon entretien permet également de maintenir les performances de votre chaudière, ce qui assure un fonctionnement optimal et donc des économies d’énergie allant de 8 à 12 % selon EDF.

En outre, vous minimisez les risques de dysfonctionnement de votre chaudière en faisant des contôles annuels et profiterez donc plus longtemps de votre équipement et d’un confort optimal. Il est conseillé de souscrire un contrat d’entretien auprès d’un professionnel tel que l’entreprise EMH Maintenance, si vous êtes sur Lyon. Cela vous permet de vous conformer à votre obligation réglementaire tout en étant serein quant au bon fonctionnement de votre chaudière. Celui-ci vous remettra une attestation d’entretien annuel dans un délai de 15 jours environ, un document que vous avez besoin de bien conserver.

Qui est concerné par l’obligation d’entretien annuel de la chaudière ?

La quasi-totalité des chaudières fonctionnant au gaz, au fioul, au charbon et au bois dont la puissance nominale est comprise entre 4 kW et 400 kW doivent faire l’objet d’un entretien annuel. Que vous viviez dans un appartement ou une maison individuelle, vous êtes concerné par cette obligation, et ce même si vous êtes locataire. Vous n’êtes pas soumis à cette obligation si vous avez contracté un bail spécifique indiquant que l’entretien annuel incombe au propriétaire. Dans le cas où vous habitez dans un immeuble en copropriété équipé d’un chauffage collectif, l’entretien annuel incombe au syndic de copropriété qui déduira son coût sur les charges communes.

Les points de contrôle lors d’un entretien annuel de la chaudière

La liste des points de contrôle varie selon que votre chaudière soit au fioul, au gaz, au charbon ou au bois. Mais dans tous les cas, l’entretien débute par un nettoyage complet de tous les mécanismes intérieurs et extérieurs de votre chaudière. Parmi cela, le conduit d’évacuation des fumées, le corps de chauffe, le condensateur et le brûleur. Si vous utilisez une chaudière au fioul, le professionnel devra démonter le gicleur et nettoyer minutieusement les filtres.

Si vous avez une chaudière à bois ou au charbon, l’alimentation automatique en combustible devra être inspectée minutieusement afin de s’assurer de son bon fonctionnement. Il en est de même pour le dispositif de sécurité prévu pour éviter les retours de flamme. Sachez qu’en cas de sinistre, votre assurance peut refuser de vous indemniser en cas d’absence d’attestation d’entretien annuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *