Éolienne de toit, est-ce une bonne idée ?

Aujourd’hui la tendance est à l’utilisation domestique de l’énergie renouvelable. C’est ainsi que les éoliennes et autres modes de production d’électricité reviennent sur le devant de la scène.

 

L’étude du vent, une étape incontournable

L’installation d’une éolienne nécessite une étude préliminaire du vent. C’est seulement à l’issue de cette étude que vous pourrez déterminer le type d’installation adapté à votre besoin. Pour ce faire, il suffit de planter un mât d’environ 10 mètres dans votre propriété. Sur ce poteau, vous poserez une girouette, un anémomètre, et une centrale d’acquisition.

Transmettez les données recueillies à la station de Météo France la plus proche, vous obtiendrez alors un rapport détaillé qui vous donnera une idée précise de la vitesse moyenne du vent, de la courbe de fréquence et le plus important, le potentiel éolien de votre propriété. Fort de ces renseignements, vous êtes amène de choisir la puissance de votre éolienne pour particuliers, afin que celle-ci produise de l’électricité.

 

Où installer son éolienne ?

éolienne de toitLes éoliennes ont mauvaise presse en raison de leur côté inesthétique. En optant pour une éolienne de toit, vous avez l’opportunité de bénéficier des avantages de mode de production d’énergie sans pour autant encombrer votre jardin d’installations.

Pour installer une éolienne de toit, il vous faut prendre en compte divers paramètres comme la direction du vent par exemple. En effet, le bon fonctionnement d’une éolienne pour particulier dépend en premier lieu de son installation. Même si vous optez pour une éolienne de toit, veillez à toujours l’implanter dans une zone suffisamment dégagée.

Pour produire de l’électricité avec de l’éolienne, il est indispensable que l’installation, surtout s’il s’agit d’une mini-éolienne, se retrouve dans un endroit ou un vent de force moyenne souffle constamment et d’une manière soutenue. C’est seulement à cette condition que vous pourrez produire de l’électricité avec une éolienne.

 

De quoi est composée une éolienne de toit ?

Tout comme l’hydrolienne ou l’énergie solaire, le vent est une source d’énergie mise gratuitement à notre disposition par dame nature. Cependant, son exploitation nécessite quelques menus travaux d’installations. Une mini éolienne ou tout autre modèle est composé d’un mât, qui supporte tous les composants.

Les pâles (au nombre de 3) sont indispensables, car ce sont elles que le vent fera tourner. La génératrice est entrainée par les pâles, ce sera elle ensuite qui va produire de l’électricité. Le gouvernail aide l’installation à toujours rester face au vent. Pour que l’électricité produite soit directement utilisable pour la maison, il faut un onduleur et un redresseur de tension.

 

Les avantages de l’éolienne de toit

Les chiffres ont montré que les habitations sont les principales consommatrices d’énergie. L’installation d’une éolienne de toit permet de réduire sa facture d’électricité. En effet, ce dispositif capte l’énergie du vent et le transforme en courant électrique. Il existe deux types d’éolienne de toit: verticales et horizontales. Le modèle vertical permet de capter les vents même celles qui sont faibles. Le seul inconvénient pour cette éolienne de toit est sa faible production.

Mais ce problème se résout si un multiplicateur de vitesse est ajouté au dispositif. Ce procédé est aussi valable pour décupler l’efficacité d’une mini-éolienne. Tout comme pour l’énergie solaire, le mécanisme a besoin d’un générateur électrique pour fonctionner. Aussi, pour arriver à réduire sa facture d’électricité, il faut s’assurer que l’éolienne pour particuliers installée puisse produire plus d’électricité qu’elle n’en consomme.

 

Revendre son électricité produite à partir de l’éolienne

L’éolienne de toit est raccordée au réseau électrique du fournisseur habituel. Ainsi, ce dernier installe un compteur électrique qui permet de déterminer la quantité d’électricité produite. Il évalue ensuite la quantité d’électricité consommée par le particulier. S’il existe un surplus, le fournisseur d’électricité comme EDF rachète l’excédent d’électricité et le réinjecte sur le réseau local. Dites comme ça, les choses peuvent paraitre mirobolantes, mais en réalité, ce n’est pas toujours le cas.

En effet, la mise en place du Programme d’Orientation de la Politique énergétique française n’impose pas à EDF l’obligation de racheter l’électricité produite par l’intermédiaire de l’éolienne. Seules les installations implantées dans la zone de développement éolien peuvent bénéficier du contrat de rachat avec le fournisseur. Autre inconvénient, le prix de rachat est nettement inférieur par rapport aux autres énergies renouvelables telles que l’hydrolienne ou encore l’énergie solaire, dans toute la France.

En effet, selon les statistiques, le tarif de rachat appliqué à l’énergie éolienne est le plus faible de l’Union européenne. Par ailleurs, les démarches pour obtenir le contrat de rachat sont longues. Elles durent au minimum 4 mois. À cela s’ajoute le prix du raccordement au réseau, qui est aussi relativement assez cher. C’est pour cette raison qu’il est indispensable d’effectuer un calcul pour déterminer si le raccordement au réseau d’électricité est rentable ou pas. Cela permettrait d’éviter une perte de temps et éventuellement, une perte d’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *