Isolation thermique : intérêt et installation dans mon logement

isolation

Comment installer l’isolation thermique ?

L’isolation thermique d’un logement, que ce soit un appartement ou une maison, est primordiale. Elle ralentit considérablement l’entrée de l’air chaud en été et de l’air froid en hiver. Une isolation bien conçue et performante réduit la consommation énergétique, notamment pour le chauffage.

 

Pourquoi l’isolation thermique est-elle importante ?

isolationDans une maison, de très nombreuses déperditions de chaleur ont lieu l’hiver. Les matériaux de construction ne sont en effet pas hermétiques. Ils laissent passer l’air et l’humidité. Celle-ci non seulement dégrade les murs mais fait baisser la température dans la pièce.

Voici les déperditions thermiques par type :

  • 30% par la toiture
  • 20% par les murs
  • 15% par les fenêtres et portes-fenêtres
  • 10% par les planchers bas (« le sol » de la maison)
  • 5% par les ponts thermiques : zones de changement de matériau (entre le sol et les murs, entre les murs et le toit…)

Enfin, 20% de pertes de chaleur sont dus aux fuites diverses et à l’aération naturelle du logement (au niveau des fenêtres et des conduits de cheminées). Celle-ci ne peut pas être diminuée car il est important d’avoir un apport en oxygène neuf dans l’habitation.

L’isolant permet de limiter la perte d’énergie, et de surcroît permet des économies de chauffage ou de climatisation. Il limite l’effet d’inertie et contre l’entrée de l’air extérieur.

Dans les immeubles modernes, l’isolation thermique est prévue dès la conception. Elle est donc intégrée et vous n’avez pas besoin de vous préoccuper de l’isolation des murs de votre appartement. Mais quand on achète une maison neuve, il faut s’interroger sur le type d’isolation qu’on veut mettre en place. Et sur une maison ancienne, il faudra peut-être la remplacer voire même l’installer !

En effet, même si les murs en pierre sont très larges, la porosité reste importante et l’isolation sera efficace en termes d’économies d’énergie.

Par l’intérieur ou l’extérieur ?

Il existe deux méthodes principales pour isoler sa maison.

L’isolation par l’intérieur s’avère la plus pratique et la plus facile à mettre en œuvre. On posera les matériaux isolants contre les parois intérieures des murs, de la toiture et sur le sol. On rajoutera un revêtement de décoration par-dessus (BA13 puis peinture ou autre revêtement, plaques de plâtres, placage décoratif…).

Cette technique est aussi la moins chère. Cependant, elle possède deux inconvénients :

  • Elle prend de la place sur la surface habitable (en particulier pour les combles aménagés et le plancher bas)
  • Elle ne protège pas contre les ponts thermiques

C’est pourquoi, aussi bien en rénovation que pour une construction neuve, on préférera dans la mesure du possible l’isolation par l’extérieur. On posera un matériau isolant contre les parois externes des murs. On peut profiter d’une opération de ravalement de façade pour ce faire.

Il s’agira aussi de l’isolation de la toiture par l’extérieur : on dépose les tuiles, on pose le revêtement isolant, on remet les tuiles. Si la rénovation de la toiture doit être faite pour diverses raisons (tuiles à remplacer, charpente à consolider, solives à changer) autant ajouter un isolant performant.

Sur quels éléments agir en priorité ?

Pour des raisons de budget et de contraintes techniques, on ne peut isoler l’habitation entière en une seule fois. Quelles sont donc les actions prioritaires ?

En premier lieu, on s’attaquera à l’isolation thermique des combles. Il s’agit de la cause de déperdition la plus importante. En fonction du besoin (combles perdus ou aménagés), on isolera le plancher ou bien le toit.

Dans un deuxième temps, on isolera les murs.

Troisièmement, on changera les fenêtres par des modèles plus performants (double ou triple vitrage, matériaux plus hermétiques). L’isolation des fenêtres est en effet un facteur important dans une intervention globale.

Enfin, on mettra en place l’isolation du sol, notamment sur cave ou vide sanitaire. Cette partie limite les remontées d’humidité par capillarité.

 

Voilà, vous savez tout sur les bases sur l’isolation thermique de l’habitation et son intérêt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *