Le point sur les climatiseurs solaire

clim solaire

Utiliser l’énergie renouvelable pour alimenter son système de climatisation est une manière économe et écologique que tous pourraient adopter. Le soleil fait partie des énergies renouvelables les plus faciles à exploiter. Comme nous le savons, les climatiseurs sont les appareils domestiques qui consomment le plus d’énergie et pourtant, leur utilisation est indispensable pour que chaque ménage puisse atteindre un certain confort de vie, c’est pour cela que l’utilisation de la climatisation solaire est encouragée.

La climatisation solaire se décline en un système de transformation d’air ou d’eau grâce à la manipulation de la chaleur des rayons solaires dans le but d’obtenir de l’air froid ou par l’utilisation traditionnelle de l’énergie solaire avec l’utilisation d’un panneau solaire photovoltaïque destiné à alimenter le climatiseur. Le choix appartient à l’utilisateur, car l’installation et les infrastructures nécessaires à la climatisation solaire dépendent de l’espace à climatiser.

Les différentes sortes de climatisation solaire

Il existe différentes sortes de climatiseurs solaires. La première climatisation solaire que nous allons voir est la climatisation par adsorption. Le système d’adsorption est utilisé pour recueillir de la vapeur d’eau fixée sur une surface gélifiée (gel de silicate) dans le but de transformer le gaz naturel émis par l’évaporation du gel en air refroidi. La climatisation par adsorption nécessite juste de l’eau et d’une source chauffante captée par un dispositif qui recueille la chaleur des rayons solaires pour fonctionner. Ce climatiseur ne libère aucun gaz polluant, de plus, le gel de silicate utilisé pour son fonctionnement n’a pas besoin d’être renouvelé au cours des années, car il se régénère au fur et à mesure que le climatiseur fonctionne.

climatiseur solaire maison

Le deuxième type de climatisation solaire que vous devez connaître est la climatisation par absorption. Il s’agit d’une climatisation inspirée du refroidissement des gaz comme pour les climatiseurs traditionnels. Cependant, le climatiseur par absorption n’utilise pas de gaz nocif et produit plutôt une évaporation de mélange de vapeur d’eau et de bromure de lithium ou d’ammoniaque qui sera ensuite condensée et refroidi. L’énergie solaire est utilisée dans ce procédé pour alimenter le chauffage nécessaire au désorbeur qui sert à mettre en ébullition la solution d’eau et d’ammoniaque ou de bromure de lithium.

clim naturel

Troisièmement, nous allons voir le climatiseur à dessiccation. Il s’agit d’un climatiseur qui utilise l’air venant de l’extérieur pour une diffusion en intérieur après le processus de refroidissement. Le climatiseur fonctionne comme suit : il aspire l’air, procède à une déshumidification de afin d’éviter la diffusion d’air suffocant dans le bâtiment, cet air asséché passe par la suite par une étape de refroidissement et suit finalement une étape ré-humidification avant d’être libéré. Pour le processus de dessiccation, il est nécessaire d’utiliser un agent desséchant tel que le gel de silicate. Ce principe actif est stocké dans une chambre réchauffée par l’énergie solaire pour qu’il puisse se régénérer tout au long de l’année.

En quatrième lieu nous avons la climatisation par effet thermique vortex. Ce système de climatisation est le plus simple. Il fonctionne par un système d’aspiration d’air qui se fait le long d’un tube qui s’ouvre à l’air extérieur. L’air aspiré par ce tube est tourné par un ventilateur afin de former un vortex vers le milieu de l’air tourbillonnant. Le cœur de cet air qui tourbillonne est frais. C’est alors cet air qui est aspiré par le petit tuyau et qui est desservi dans la pièce nécessitant une climatisation. C’est toujours grâce à l’énergie solaire que l’air qui se trouve dans le tube est réchauffé dans le but de permettre le phénomène d’aspiration.

Les pour et les contres de ces climatiseurs solaires

clim par absorption

Ces climatiseurs solaires ont leurs points forts et leurs points faibles. Pour ce qui est des points forts, nous ne pouvons ignorer le fait que la climatisation solaire peut considérablement réduire la facture d’électricité. Outre cela, elle ne libère aucun gaz à effet de serre nocif, elle diffuse un air qui n’est ni trop sec ni trop humide. La régulation de la température de l’air froid produit par ces climatiseurs dépend de la température de l’extérieur, ainsi, lorsque le soleil est à son comble, la température de l’air qu’elle desserve baisse d’une manière optimale. Concernant les faiblesses de ces climatiseurs solaires, nous pouvons citer entre autres la nécessité d’un système de climatisation d’appoint pour la nuit, car ces climatiseurs dépendent entièrement de l’énergie solaire. Comme cette technologie est encore à ses débuts et que les constructeurs sont toujours à la recherche de nouvelles améliorations, son prix est encore assez onéreux.

Pourquoi investir dans un climatiseur solaire ?

clim sur toit

Si vous envisagez d’habiter une maison totalement écologique, vous pouvez investir dans un climatiseur solaire. Malgré ses petits revers, la climatisation solaire est tout de même un bon investissement, car son entretien est assez facile et il ne craint pas les soudaines coupures d’énergie contrairement aux climatiseurs traditionnels. Le climatiseur solaire est donc à l’abri des surtensions ou sous-tensions d’électricité qui abime souvent les appareils électroménagers. Un climatiseur solaire est donc plus solide et son utilisation est plus raisonnable que l’utilisation d’un climatiseur traditionnel que vous alimenterez entièrement avec l’énergie venant d’un kit solaire photovoltaïque. En effet, comme le climatiseur traditionnel est vraiment énergivore, l’alimenter avec une électricité photovoltaïque domestique serait un grand gâchis d’énergie. En outre, pour les grandes entreprises et les bureaux, disposer d’une climatisation solaire serait un grand atout, car ces endroits n’ont besoin de la climatisation que dans la journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *