L’eau de mer, le futur de l’énergie au lithium

eau de mer le futur de l’énergie au lithium

Nos appareils électriques fonctionnent pour la majorité grâce aux batteries lithium. Cependant, avec notre extraction croissante de cet élément, Dame Nature pourrait se retrouver à court de ressources d’ici quelques centaines d’années. La recherche d’une nouvelle solution pour extraire du lithium devient donc impérative. Avec le futur boom des voitures électriques comme avec le développement de la haute technologie qui vise toujours à être le moins polluant possible grâce à l’utilisation du lithium, cette recherche de nouvelle source de lithium débute aujourd’hui avec l’étude des eaux de mer.

Actuellement, nous consommons dans les 25 millions de tonnes de lithium par an dans le monde entier. Pourtant, cette consommation s’accroitra au cours des années. L’eau de mer serait notre plus grand secours face aux énormes demandes des années qui suivront. Comment cela est-il possible ? Quand est-ce que aurions-nous la chance de profiter de cette trouvaille ?

Le début de la découverte

début de la découverte

À titre de rappel, soulignons qu’en Amérique du Sud, l’extraction du lithium de fait dans les Grands Lacs salé. Notamment au lac salé d’Atacama en Chili et au lac salé Hombre Muerto en Argentine. Ces lacs d’Amérique du Sud produisent 70% de du taux de lithium circulant dans le monde entier. En outre, d’autres lacs salés attendent toujours d’être exploités d’une façon optimale dans d’autres régions de la terre.

C’est donc à partir de cette méthode d’extraction de lithium à partir des lacs salés que les chercheurs japonais de l’Agence Atomique d’Énergie (Atomic Energy Agency) ont tiré leur inspiration. En effet, l’eau de mer contient une quantité non négligeable de lithium et permettrait de suppléer la terre entière si la technologie d’extraction rencontre une réussite.

Selon les chercheurs japonais, l’extraction se fera par dialyse, car une extraction conventionnelle résultera à l’obtention d’un mélange entre le lithium, le sodium et bien d’autres éléments. Le coût de cette extraction par dialyse serait cependant très élevé, car les membranes séparatrices d’ions nécessaires au procédé sont bien coûteuses tout en étant peu résistantes.

Les avantages de cette trouvaille

avantages de cette trouvaille

Si cette quête pour le lithium de l’eau de mer marche, nous n’aurons pas à nous en faire quant aux gadgets mobiles incluant les grands engins tels qu’avions électriques ou voitures électriques pour les 400 années qui viennent. Eh oui, nous avons encore un temps assez large pour mettre au point l’extraction et pour optimiser le stockage.

Le lithium permettra également aux batteries de stockages des maisons écologiques de mieux fonctionner. Le succès de ce projet fera également profiter les inconditionnels de l’économie d’énergie. En outre, cette révolution pourra entraîner un changement radical dans le monde de la locomotion moderne qui depuis bien longtemps ne demande plus que la mise en place d’une solution non polluante.

Grâce à l’extraction de lithium en eau de mer, nous pourrions voir un lendemain avantagé par des véhicules électriques dont nous savons bien sont très peu polluants.

Les possibles revers de l’extraction

 

possibles revers de l’extraction

Comme tous les systèmes d’extraction que l’homme a mis en place dans la nature jusqu’ici, cette extraction de lithium dans les océans pourrait aussi avoir ses revers. Le premier désagrément que l’extraction pourrait avoir serait le dérangement de la faune et de la flore marine. Une éventualité que nous ne pouvons pas écarter.

Ensuite, il faudra penser aux installations relatives aux travaux à entreprendre. Quelle sorte d’énergie sera utilisée pour faire fonctionner les engins nécessaires à l’extraction et à l’industrialisation ? Il faudra effectivement trouver une solution verte pour ne pas alourdir le bilan carbone du projet. Il est également nécessaire de penser au préalable aux possibles dérangements occasionnés aux populations des lieux d’extraction.

Bien que ce projet soit une aubaine pour tous, il faut alors penser aux meilleurs moyens de le développer. Il faut que nous puissions profiter de notre mobilité électrique dans le futur sans faire encore plus de ravage à notre planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *