Comment faire des économies en changeant de vitres ?

Si intégrer des vitres à votre maison apparaît plus comme un luxe, il arrive aussi des moments où les changer peut être d’une grande nécessité. Cela vous permettrait de peaufiner le décor de votre logement tout en économisant sur les frais. Comment réaliser des économies en changeant les vitres ? On vous donne les secrets à travers cet article.

Faites appel aux services d’un professionnel vitrier

Vous souhaiteriez changer les vitres de votre maison pour en faisant des économies ? Pour atteindre vos objectifs, deux artisans sont susceptibles de vous apporter leur expertise. Il s’agit entre autres du menuisier et du vitrier miroitier.

Le menuisier est un spécialiste du châssis. Il assure la pose de fenêtres dans une maison. Dans le cas où il commande les fenêtres dans une usine, son rôle consiste simplement à les fixer. Ainsi, le menuisier peut se charger de la rénovation d’une fenêtre, même s’il reste plus compétent pour remplacer une vitre en PVC, en alu ou en bois. Il peut aussi vous remplacer le dormant, les battants ou une fenêtre au complet.

De plus, le menuisier vous conseillera sur le meilleur type de vitrage et la configuration du lieu selon vos attentes. Il est également doué en ce qui concerne les caractéristiques du châssis et vous propose un meilleur rapport qualité-prix du PVC.

Quant au vitrier miroitier, il est un spécialiste de l’isolation et de la décoration. Son métier consiste à se servir de verre fabriqué par l’usine pour la réalisation de vitrines, de grandes baies vitrées, de fenêtres, etc. Pour y arriver, il prend les mesures, coupe le verre, le façonne, le perce puis le polit.

Par ailleurs, le vitrier miroitier a pour mission de remplacer la vitre d’une maison en alu, en bois et en PVC. Si vous habitez le Luxembourg et avez besoin en urgence de l’intervention de ce spécialiste, rendez-vous sur le site Vitrerie-du-luxembourg.lu et profitez d’un dépannage rapide. Les professionnels auxquels vous vous confierez sont qualifiés et ont l’habitude d’intervenir en mois de trente minutes.

Optez pour le double ou le triple vitrage

Le choix de passer du simple au double ou même au triple vitrage devrait se baser sur plusieurs facteurs comme le climat, l’orientation de la fenêtre et la situation géographique de la maison. Comme son nom l’indique, le double vitrage se compose de 2 vitres de 4 mm d’épaisseur qui emprisonnent des gaz rares tel que l’argon et le krypton. Il représente un bon isolant dans la mesure où il ne diffuse pas de chaleur.

Pour faire des économies, optez pour la pose d’une porte-fenêtre, d’une fenêtre Velux, d’une fenêtre standard ou d’une fenêtre PVC. Cette dernière est très performante et moins coûteuse. De plus, elle présente un faible coefficient de transmission thermique.

La fenêtre à triple vitrage quant à elle se compose de 3 vitres, dont une en surplus de celle à double vitrage. Cela lui confère une performance isolante plus accrue. Beaucoup opteraient pour le triple vitrage en raison de son coefficient thermique plus bas (soit 0,8 contre 1,1). Mais il faut surtout considérer le rapport coût/avantage.

En effet, les statistiques montrent que passer du simple vitrage au double permet de réduire de 40 % vos déperditions thermiques, ce qui semble amplement suffire. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas puisque la localisation géographique de certaines maisons les situe dans des zones aéroportuaires ou règne un froid inquiétant. Nous vous recommandons dans ce cas d’opter pour des fenêtres triple vitrage. En effet, elles vous permettent de pallier le problème thermique et à l’isolation.

Cependant, il n’est pas rare que des habitants se plaignent d’avoir froid malgré leur fenêtre triple vitrage. C’est un problème qui est dû à l’effet de serre. Même si le triple vitrage semble avoir plus d’avantages, il faut noter qu’il coûte relativement plus cher à l’acquisition, d’où la nécessité de revoir l’incidence du rapport coût/avantage avant d’opérer un quelconque choix.

Aides financières pour changer ses vitres

Peu importe l’aide dont vous pourriez bénéficier, comprenez que changer votre fenêtre gratuitement ou même pour un euro n’est guère possible. Toutefois, notez que certains programmes d’installations de fenêtres permettent d’obtenir ces services avec des rabais très intéressants.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est l’une des aides financières les plus connues pour changer sa vitre. Plusieurs cases sont à cocher pour être éligibles au CITE avec des conditions qui sont plus restrictives depuis la mise à jour en 2019.

Au prime abord, cette aide ne s’applique qu’aux ménages qui jouissent d’un revenu global inférieur ou égal à un certain plafond. Prétendre au CITE impliquerait que le logement au titre duquel vous ayez sollicité l’aide a été achevé depuis 2 ans au minimum.

Par ailleurs, une panoplie de subventions s’offre à qui voudrait changer sa fenêtre. Le prêt au taux zéro en est un exemple. Ce dernier ne concerne que les portes-fenêtres et secondes fenêtres à double vitrage renforcé. Le dispositif de Normandie réalisé sur une certaine catégorie fixe de fenêtres offre une réduction d’impôt à l’endroit des propriétaires qui rénovent leur logement dans une ville. Ce rabais va de 12 % sur 6 ans à 21 % sur la douzaine d’années.

Le dispositif ma prime renov est également l’une des subventions intéressantes à citer ici. Celui-ci concède une aide de 80 euros aux ménages les plus démunis. Dans le cadre d’un remplacement de simple vitrage, ce montant peut aller jusqu’à 100 euros pour les ménages les plus modestes.

Cumulez le crédit d’impôt à d’autres aides financières

Il est bien possible de cumuler l’aide à travers le crédit d’impôt avec d’autres assistances financières comme l’aide de l’Agence National de l’habitat ANAH. En passant de deux à un taux unique de 30 % le CITE permet de bénéficier de cette subvention que vous soyez imposable ou non.

Il s’agit d’un montant plafonné à 8000 euros pour une personne seule, même si depuis 2015 ce taux n’est applicable qu’aux propriétaires, locataires et occupants gratuitement.

De même, le crédit d’impôt peut être aisément cumulé avec les aides des collectivités territoriales et l’aide personnalisée au logement (APL) offerte par la CAF.

Voilà donc plusieurs moyens de passer des fenêtres à simple vitrage à ceux à double voire triple vitrage tout en se faisant des économies. Contactez des professionnels du métier pour de plus amples orientations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *