Etat des lieux de l’électricité propre dans le monde

barrage électriqueL’année 2010  a été l’année de toutes les avancées dans le domaine des énergies renouvelables avec une très grande hausse du nombre d’installations et une amélioration notable des technologies associées.

Cet article va être l’occasion de faire un état des lieux sur ce qu’il est réellement de l’électricité propre à l’échelle  mondiale, aussi bien au niveau des volumes produits que de leur origine.

 

De nouvelles façons de produire l’énergie

Intéressons-nous tout d’abord aux différents types de moyens de production de l’électricité dîtes « propre ». En effet, bien que les technologies liées au soleil et au vent soient désormais bien connues du grand public grâce aux booms qu’elles ont pu connaitre ces dernières années, les chercheurs développent sans cesse de nouveaux moyens de produire de façon durable de l’énergie.  Parmi ceux-ci on peut citer la géothermie, la combustion de biomasse ou encore l’hydraulique.

La géothermie consiste à convertir la chaleur de nappes aquifères (c’est-à-dire de zones très chaudes aux environs de 100°C à 350°C) en électricité, et ce à l’aide de turboalternateurs très proches de ceux qu’on peut retrouver dans une éolienne par exemple. Cette technique est très utilisée dans les zones d’activités volcanique naturellement plus chaudes, telles que les Philippines, le Mexique ou encore la Nouvelle-Zélande. Si on ajoute à ceux-ci la production des Etats-Unis, on obtient près de 80% de la production géothermique mondiale, qui représente 1.6% de la production mondiale d’électricité propre en 2010.

Par ordre d’importance croissant vient ensuite la production d’énergie renouvelable par combustion de Biomasse, c’est-à-dire la combustion du bois et de ses déchets, de gaz ou encore d’unités de méthanisation. Cette technologie est principalement utilisée dans le thermique par la chaleur que la réaction de combustion dégage, mais elle représente néanmoins près de 6.3% de l’énergie renouvelable produite chaque année avec une production de plus de 263 TWh en 2010. Même si la production mondiale a doublée en 10 ans, on peut néanmoins citer les leaders dans le domaine qui sont les Etats-Unis, l’Europe de l’Ouest ou encore l’Amérique du Sud  qui à eux trois centralisent 85% de la production mondiale.

L’hydraulique enfin repose sur l’utilisation de turbines en se basant sur la force des courants ou de la marée, et est en réalité de loin la première source d’électricité renouvelable sur la planète avec près de 80% de la production d’électricité propre mondiale ! Elle est par ailleurs la deuxième source d’électricité mondiale, devançant même le nucléaire avec une production de 3448 TWh en 2010 ! Cette technologie, bien que méconnue du grand public, est toutefois amenée à perdre de son importance dans les années à venir puisque les experts visent pour 2035 une part de 68% de la production d’électricité propre mondiale pour celle-ci.

 

Les technologies plus connues

Enfin il ne faudrait pas non plus oublier de mentionner dans cet article l’éolien et le solaire qui restent quand même des moyens connus et utilisés sur toute la planète pour produire de l’énergie. Toutefois, fait qui là encore surprendra le néophyte, ces deux moyens ne représentent à eux deux pas plus de 10% de la production d’électricité propre mondiale, avec 8% pour l’éolien et 0,8% pour le solaire ! Cela revient-il à dire que tout le bruit que l’on entend à propos de ceux-ci est tout simplement un coup marketing pour inciter à investir ? Assurément non, les experts fondant beaucoup d’espoirs sur ceux-ci.

Le solaire tout d’abord est une filière très jeune et à l’aube de son apogée, la filière ayant cru de près de 50% entre 2009 et 2010 sur la planète toute entière. Par ailleurs les perspectives sont très intéressantes puisque d’ici 2050 il est attendu que près de 22% de la production d’électricité sera due à ce bon vieux soleil ! A la vue du prix de cette technologie, il n’est pas surprenant de voir que seuls l’Europe de l’Ouest et les Etats-Unis se sont positionnés sur le marché, réunissant à eux deux 95% de la production mondiale.

L’éolien ensuite, qui est une des filières les plus développées en Europe, a doublé sa production d’électricité propre en 4 ans, ce qui en fait la seconde filière de production durable après l’hydraulique et donc un investissement très intéressant. A remarquer aussi que même si l’Europe possède près de 40% de la production d’origine éolienne mondiale, les Etats-Unis ou même l’Asie sont de fervents adeptes.

Ainsi on constate que le monde des énergies renouvelables a encore de beaux jours devant lui, tant les possibilités restantes à explorer sont vastes ! Alors maintenant que vous avez toutes les cartes en main, n’hésitez plus à investir dans l’électricité propre, avec un effort de chacun un autre modèle énergétique est réellement possible !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *