Isolation des combles perdus : quels matériaux utiliser ?

Selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, les combles et la toiture d’un logement sont les principaux responsables de la déperdition de chaleur. Cette perte avoisine les 30 %. Ainsi, il est primordial de bien isoler cette zone.

 

Calorifugeage des combles non habitables

Cette démarche offre un confort thermique optimal, durant les périodes hivernales, tout comme estivales. Elle participe également à réduire la dépense énergétique d’un bâtiment. Les factures annuelles de chauffage vont diminuer de 50 % ou plus. Pour ce faire, il existe une multitude de solutions, à savoir minérales, végétales, synthétiques ou animales.

On parle entre autres du polystyrène, de la fibre de bois, de la ouate de cellulose, de la laine de verre ou autres. Toutefois, selon bien des études, il est préférable de choisir un isolant végétal, en l’occurrence la ouate de cellulose pour une parfaite isolation des combles perdus.

 

Bien choisir son isolant : quelques paramètres

Selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, les combles et la toiture d’un logement sont les principaux responsables de la déperdition de chaleur. Cette perte avoisine les 30 %. Ainsi, il est primordial de bien isoler cette zone.    Calorifugeage des combles non habitables  Cette démarche offre un confort thermique optimal, durant les périodes hivernales, tout comme estivales. Elle participe également à réduire la dépense énergétique d’un bâtiment. Les factures annuelles de chauffage vont diminuer de 50 % ou plus. Pour ce faire, il existe une multitude de solutions, à savoir minérales, végétales, synthétiques ou animales.  On parle entre autres du polystyrène, de la fibre de bois, de la ouate de cellulose, de la laine de verre ou autres. Toutefois, selon bien des études, il est préférable de choisir un isolant végétal, en l’occurrence la ouate de cellulose pour une parfaite isolation des combles perdus.    Bien choisir son isolant : quelques paramètres  Tout d’abord, la performance isolante d’un produit s’exprime par sa résistance thermique. Cette dernière est désignée par la lettre « R ». Plus la valeur du R est haute, plus le matériau d’isolation est efficace. Lambda (λ) désigne le coefficient de conductivité thermique d’un isolant, plus il est bas, plus le matériau est isolant. C’est ainsi le cas de la ouate de cellulose dont le lambda est égal à 0,037. Par rapport aux autres isolants, sa capacité thermique est 6 fois supérieure. Pour une bonne isolation, correspondant à R=7, il faut environ une épaisseur de 20 cm.  Le déphasage thermique est également d’une importance majeure en termes d’isolation. C’est essentiel durant les saisons chaudes. Ceci représente le temps mis par l’intérieur de l’isolant pour atteindre une température maximale après le pic de chaleur de la journée. Pour ce faire, l’étanchéité à l’air est déterminante, d’où l’intérêt de poser un matériau pour isolation des combles perdus épais et d’origine végétale, la ouate de cellulose entre autres.  Enfin, les rongeurs s’attaquent aux isolants. Pour y remédier, il est conseillé d’utiliser un isolant anti rongeur. C’est l’une des caractéristiques de la ouate de cellulose en plus d’être ignifuge. Force est de constater que la technique d’isolation par le biais de la ouate de cellulose est la mieux adaptée. C’est un isolant écologique, d’origine végétale. Il s’agit d’une solution en adéquation avec les normes requises par la Réglementation Thermique 2012. De plus, elle est moins coûteuse.     Les aides financières pour l’isolation des combles non aménageables  Le budget est également un point important. Toutefois, afin de financer des travaux de rénovation énergétique, les ménages peuvent solliciter de nombreuses aides et subventions locales. Ainsi, dans le cadre d’un projet d’isolation des combles perdus, vous pouvez entre autres bénéficier d'un crédit d’impôt pour le développement durable, de la TVA à taux réduit de 5,5 %, d'un éco-prêt à Taux Zéro. Tout d’abord, la performance isolante d’un produit s’exprime par sa résistance thermique. Cette dernière est désignée par la lettre « R ». Plus la valeur du R est haute, plus le matériau d’isolation est efficace. Lambda (λ) désigne le coefficient de conductivité thermique d’un isolant, plus il est bas, plus le matériau est isolant. C’est ainsi le cas de la ouate de cellulose dont le lambda est égal à 0,037. Par rapport aux autres isolants, sa capacité thermique est 6 fois supérieure. Pour une bonne isolation, correspondant à R=7, il faut environ une épaisseur de 20 cm.

Le déphasage thermique est également d’une importance majeure en termes d’isolation. C’est essentiel durant les saisons chaudes. Ceci représente le temps mis par l’intérieur de l’isolant pour atteindre une température maximale après le pic de chaleur de la journée. Pour ce faire, l’étanchéité à l’air est déterminante, d’où l’intérêt de poser un matériau pour isolation des combles perdus épais et d’origine végétale, la ouate de cellulose entre autres.

Enfin, les rongeurs s’attaquent aux isolants. Pour y remédier, il est conseillé d’utiliser un isolant anti rongeur. C’est l’une des caractéristiques de la ouate de cellulose en plus d’être ignifuge. Force est de constater que la technique d’isolation par le biais de la ouate de cellulose est la mieux adaptée. C’est un isolant écologique, d’origine végétale. Il s’agit d’une solution en adéquation avec les normes requises par la Réglementation Thermique 2012. De plus, elle est moins coûteuse.
 

Les aides financières pour l’isolation des combles non aménageables

Le budget est également un point important. Toutefois, afin de financer des travaux de rénovation énergétique, les ménages peuvent solliciter de nombreuses aides et subventions locales. Ainsi, dans le cadre d’un projet d’isolation des combles perdus, vous pouvez entre autres bénéficier d’un crédit d’impôt pour le développement durable, de la TVA à taux réduit de 5,5 %, d’un éco-prêt à Taux Zéro.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *