Le système solaire combiné : explication et installation

Avoir l’eau chaude sanitaire ainsi qu’un habitat qui bénéficie d’un bon chauffage ne doit plus poser de problème de nos jours. En effet, les fournisseurs d’électricité et d’énergie rivalisent d’idées et d’offres pour que tous les foyers puissent être confortables.

Bien qu’il existe toutes sortes de moyens pour avoir de l’eau chaude et avoir un habitat bien chauffé, il y a un système encore peu connu, mais qui reste prometteur : le système solaire combiné.

Qu’est-ce que c’est ? Pourquoi choisir ce système ? Comment l’installer ? L’équipe de la rédaction compte bien vous révéler l’essentiel concernant ce fameux système. Ainsi, vous pourrez choisir ce qui est mieux pour vous dans ces domaines…

Qu’est-ce que c’est ?

Le système solaire combiné ou SSC est un système qui se sert de l’énergie solaire pour permettre à un habitat de bénéficier de l’eau chaude sanitaire et d’un chauffage vert, en même temps. Ce système innovant est efficace, pratique, économique et écologique ; donc, c’est un système de chauffage vraiment digne d’intérêt.

Son fonctionnement est assez simple, des panneaux solaires thermiques chauffent un fluide caloporteur qui chauffera à son tour le ballon d’eau chaude. Par la suite, ce même fluide caloporteur est relié au système de chauffage central qui le distribuera aux divers radiateurs qui se trouvent dans la maison.

Il ne faut surtout pas confondre les panneaux solaires thermiques que l’on utilise dans ce système avec les panneaux solaires photovoltaïques. Toutefois, le SSC n’est pas autosuffisant et il peut être utilisé en complément d’un système déjà existant, tant pour le chauffage que pour l’eau chaude.

Les avantages et les inconvénients

Bien que le SSC soit économique et écologique, il n’est pas parfait ! En effet, selon les études et les recherches à son propos, il couvre à peu près 70 % des besoins en eau chaude et 30 % de ceux en chauffage. De ce fait, la présence d’un système de chauffage d’appoint et celle d’un système pour avoir de l’eau chaude sanitaire sont nécessaires.

Lorsque le soleil n’est pas au rendez-vous, un autre système doit prendre le relais pour que l’habitat continue à avoir de l’eau chaude sanitaire et du chauffage. C’est un des inconvénients de ce système, mais c’est également à cause de ce fait qu’il tire son nom. Libre à vous de choisir le système dominant !

Par ailleurs, il faut aussi considérer le fait que l’installation d’un SSC nécessite une assez grande surface au niveau de la toiture ainsi que des travaux importants. Cependant, sur le long terme, des économies vous attendent et votre impact environnemental serait moindre. Vous ajouterez aussi de la valeur à votre habitat grâce au SSC.

Combien coûte l’installation ?

Ce système à base d’énergie solaire est très intéressant, mais son coût initial est un réel investissement. En effet, le coût total de ce type de système varie de 10 000 à 35 000 € et il dépend de la surface chauffée ainsi. Notez que la surface que doivent occuper les capteurs solaires thermiques dépend de la surface totale à chauffer. La bonne nouvelle c’est que vous réaliserez rapidement les économies que vous ferez avec ce système.

Nous notons aussi que si vous le SSC vous intéresse, vous pourrez bénéficier de certaines aides financières venant de l’Etat. Déjà, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 % grâce au Crédit d’Impôt Transition énergétique. Ensuite, vous aurez droit à l’Eco-PTZ et une réduction de TVA de 5,5 %. Puis, comparez et obtenez le meilleur taux pour le prêt de vos travaux !

Outre les aides dernièrement citées, il est possible que vous bénéficiiez aussi de la prime CEE et de l’aide de la Région si vous tablez sur le SSC. D’ailleurs, vous aurez besoin de toutes ces aides puisque l’installation de ce système nécessite l’intervention de professionnels qualifiés. Notez aussi d’ailleurs que le SSC peut être installé sur une construction neuve ou dans le cadre d’une rénovation.

Comment faire le bon choix ?

Il existe deux types d’installation dans le cade du SSC : le système d’hydro accumulation et le système du plancher solaire direct. Tandis que le système du plancher solaire direct convient à une construction neuve, le système d’hydro accumulation est plus adapté à une rénovation.

Le fonctionnement du système d’hydro accumulation est simple : l’eau chaude pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire sont stockées dans un ballon tampon. Cette eau peut être chauffée à tout moment et elle sera distribuée suivant les besoins. Il faut tout simplement avoir un système d’ajustement automatique pour bien répartir l’énergie.

Quant au système de plancher solaire direct, un liquide caloporteur chauffé par des modules circule jusqu’à une dalle localisée sous le sol de la maison et un échangeur chauffe l’eau sanitaire. Le chauffage de la maison est assuré par cette dalle sous le sol et ce système nécessite aussi un système d’ajustement automatique.

 

 

Si vous avez une piscine, vous pouvez vous servir du SSC pour la chauffer en cas de besoin. D’ailleurs, pour votre confort, notez que vous pouvez installer une douche solaire sur les abords de votre piscine afin de pouvoir en profiter en été comme en hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *