L’énergie renouvelable plus abordable que les combustibles fossiles d’ici 2050

l'énergie renouvelableL’énergie renouvelable bientôt moins onéreuse que les sources d’énergie classique ? Si l’on en croit des études menées dans ce cadre, c’est l’énergie fossile qui apportera la réponse à cette question d’ici 2050.

Si les autorités penchaient pour la révolution énergétique, il serait fortement possible que les énergies renouvelables deviennent la nouvelle star des foyers et des entreprises.

 

Vers une réduction des gaz à effet de serre

Des scientifiques de l’Institut Fraunhofer pour les systèmes énergétiques solaires (ISE) de Fribourg-en-Brisgau ont effectué une étude sur la réduction des émissions des gaz à effet de serre. L’objectif était de déterminer, à travers cette étude, quel type d’énergie renouvelable serait le plus efficace pour atteindre cet objectif d’amoindrissement d’émission de CO2. Ce qui suppose un amoindrissement de l’utilisation de l’énergie fossile par tous les pays qui désirent bénéficier des avantages de ce type d’énergie.

Sous le titre « Système énergétique en Allemagne en 2050 », les chercheurs se sont focalisés sur l’efficacité énergétique et une utilisation à bon escient des énergies renouvelables. Cette étude a pris en compte tous les secteurs ainsi que tous les combustibles sur le marché. Les domaines de la mobilité, du commerce et de l’industrie sont aussi, cette fois-ci, entrés en ligne de compte. Cette étude s’est basée sur le modèle REMod -D, déjà présenté l’année dernière. A la différence près que cette année, le modèle a été élargi. L’analyse est donc ainsi plus fiable et plus complète.

Une démonstration d’un système énergétique qui est optimisé en matière de coût tout en amoindrissant l’émission de CO2. Le résultat : les énergies renouvelables fluctuantes sont incontournables dans le futur. Les énergies vertes permettent, en effet, d’approvisionner en électricité différents secteurs qui utilisent déjà cette ressource pour bien fonctionner.

L’électricité se présente comme une énergie essentielle pour chauffer les bâtiments et pour les approvisionner en eau chaude. Raison pour laquelle il est essentiel, selon cette étude, d’investir dans les énergies renouvelables fluctuantes. Par conséquent, il devient aussi impératif d’optimiser le secteur en dynamisant toutes ses branches. Les sources d’énergie vertes, à la différence des énergies fossiles, offrent la possibilité de produire un surcroît d’électricité sans que cela ne devienne très onéreux. De l’éolien à l’énergie solaire, en passant par le photovoltaïque, tous les moyens sont bons pour produire de l’électricité via les énergies vertes. Tout en palliant les lacunes des énergies fossiles, les énergies vertes contribuent donc aussi à amoindrir les dépenses en matière de production d’électricité.

 

Pour une réduction du prix du kWh

Une diminution du prix du kWh peut permettre d’obtenir des impacts intéressants sur la réhabilitation énergétique des bâtiments. Les locataires/propriétaires seront plus enclins à pencher pour l’énergie renouvelable si le coût de celle-ci est amoindri. Grâce à l’énergie solaire, par exemple, ils peuvent profiter d’une énergie dont le coût est moins onéreux. Il leur est plus facile d’envisager d’investir dans des panneaux solaires ou dans un chauffe-eau solaire pour mieux profiter des opportunités de cette énergie.

Selon l’étude menée par ce groupe de chercheurs, le coût d’installation d’un système de fourniture d’énergie basée sur l’énergie verte sera le même que le coût actuel de l’approvisionnement énergétique à partir des énergies fossiles. Aux termes de l’étude, les chercheurs concluent que si l’énergie fossile continue d’être privilégiée, d’ici 2050, les coûts sont beaucoup plus onéreux. Le prix des combustibles fossiles nécessaires à l’énergie fossile ne cessent, en effet, d’augmenter.

 

L’électricité moins chère avec les sources d’énergie renouvelable

Selon l’Agence internationale des énergies renouvelables, la production de l’électricité à partir de ce type de source à tendance à baisser tous les ans. Les énergies vertes, contrairement aux énergies fossiles, permettent ainsi de réaliser des économies sur le moyen et le long terme.

parcs éoliensLa production d’électricité à travers les panneaux solaires ou un kit solaire photovoltaïque ou tout autre équipement permettant de produire des sources d’énergie renouvelable s’avère ainsi moins cher. Dans ce cas, l’énergie biomasse, l’énergie solaire, l’éolien deviennent des incontournables en la matière.

L’énergie renouvelable est souvent accusée d’être trop chère. Cette étude dément cette idée reçue car, de toute évidence, c’est l’énergie non renouvelable qui s’avère être plus onéreuse. Les coûts relatifs aux énergies fossiles seront bientôt supérieurs à ceux de l’énergie renouvelable. Autant ainsi affirmer que l’énergie non renouvelable est en passe d’être délaissé par ses nombreux adeptes actuels.

Le directeur du Centre d’innovation et de technologie d’Irena affirme, de plus, que les énergies vertes équivalent à la moitié des nouvelles capacités dans le monde. Elles ne constituent donc plus un marché nouveau pour les investisseurs qui optent de plus en plus pour elles. Compte tenu de la croissance des marchés au niveau de l’éolien et de l’énergie solaire, le prix des panneaux solaires, du photovoltaïque ont tendance à baisser. Le prix du gaz, parallèlement, a tendance à fluctuer à la hausse. Il en va de même pour celui des combustibles fossiles.

 

Les énergies renouvelables pourvoyeuses d’emplois

Elles sont prévues être génératrices de 4 millions d’emplois dans le secteur de l’électricité dans les pays en développement. A noter qu’actuellement, le secteur de l’énergie renouvelable, toute section confondue (énergie biomasse comprise), a déjà donné naissance à 5 millions d’emplois dans le monde. Or, près d’un milliard et demi de personnes n’ont pas accès à l’électricité selon les études de cette organisation intergouvernementale.

En raison des multiples avantages qu’elles présentent, les énergies vertes tendent de plus en plus à prendre une place de plus en plus importante. Si actuellement, une part minoritaire de la population planétaire a recours à ce type d’énergie, cette dernière connaît tout de même un essor croissant. D’ailleurs, les énergies renouvelables sont considérées comme étant la meilleure alternative face aux dérivés du pétrole.

 

Les pays les plus producteurs

Parmi les premiers de la liste : l’Amérique du nord qui occupe près de 22 % de la production mondiale. Il est talonné de près par l’Europe de l’Ouest, de l’Asie de l’Est et du Sud-est et, enfin de l’Amérique du Sud.
A noter que l’Amérique du Nord constitue aussi l’un des premiers producteurs mondiaux de gaz naturel et le prix du gaz y est relativement moins cher.

Si la commission européenne suppute que la part des énergies renouvelables va baisser d’ici 2030, rien n’indique cela dans la tendance actuelle. La production d’énergie à travers ce type de sources augmente de plus en plus, grâce à la biomasse, de nouveau type de gaz voient le jour et concurrencent le gaz naturel. Le prix du gaz est donc aussi prévu baisser face à cette concurrence acharnée entre ces deux formes de gaz. Une centrale de gaz peut ainsi ne plus recourir au gaz naturel.
En plus de l’énergie électrique, le développement de nouvelle forme de gaz permet aussi d’envisager un tout autre mode d’alimentation d’une centrale de gaz.

Au regard de ces différents chiffres, les nouvelles formes d’énergie sont prévues être très prisées d’ici 2050. Lorsqu’on sait que le prix de l’énergie ne cesse d’augmenter, une nouvelle solution permettant de faire baisser ce coût est la bienvenue. A l’instar des pays Outre-Atlantique, les pays européens devraient plus s’investir dans cette forme d’énergie.

Un cadre légal et fiscal est nécessaire, en ce qui concerne la France, pour encadrer la promotion des énergies renouvelables. De cette manière, le pays sera en mesure de rattraper son retard en la matière, notamment par rapport à l’Allemagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *