Quels sont les aides pour acheter un poêle à granulés en 2018

Le poêle à granulés est un mode de chauffage moderne à base de bois, et qui permet de réaliser d’importantes économies d’énergie. De même, il garantit à ses utilisateurs bien d’autres avantages, allant du confort thermique au design, entre autres. Il est d’une efficacité remarquable. Et c’est d’ailleurs ce qui justifie l’intérêt que lui portent de plus en plus de ménages. C’est également dans cette logique que l’État accompagne les personnes désireuses de s’en procurer, via des aides financières, dont le bénéfice est soumis à certaines exigences et conditions.

Les granulés : élément essentiel de ce dispositif

Le poêle à granulés comme son nom l’indique est une solution de chauffage fonctionnant à base de petits combustibles cylindriques de bois d’environ 10 à 50mm. Ce sont les granulés. Ils proviennent essentiellement des déchets de scieries, et sont par la suite séchés et comprimés sous une forte pression. Leur qualité dépend de leur composition, qui idéalement ne doit contenir de mélange d’écorce ni de poussière.

Le taux d’humidité des granulés est compris entre 8 et 10%. Par ailleurs, il est conseillé lors de l’achat, de choisir des granulés certifiés NF (norme française) ou DIN+ (norme allemande). Si l’État s’est engagé à accompagner les personnes qui désirent acquérir un poêle à granulés, c’est bien entendu à cause des avantages qui caractérisent ce dispositif de chauffage moderne. Ils sont de diverses natures.

Les avantages d’un poêle à granulés

Cette solution de chauffage offre une importante autonomie, compte tenu du fait que les granulés ne nécessitent pas d’être alimentés plusieurs fois par jour, contrairement à une cheminée. En guise d’exemple, une tonne de ce combustible cylindrique peut permettre de chauffer un logement pendant environ deux mois. Cette quantité de granulés peut couvrir tout l’hiver compte tenu de la surface de chauffage, et de la puissance du modèle qui varie entre 6 et 10 kW/h.

Aussi, le poêle à granulés grâce à son foyer visible garantit une ambiance plus chaleureuse qu’un feu de cheminée puis une très faible émission de CO2 et de particules fines très polluantes comme le monoxyde de carbone. Lorsque le foyer du dispositif est fermé, son rendement est encore plus important, et va au-delà des 80%. En comparaison, lorsqu’il est ouvert, son efficacité est de l’ordre de 10 à 15%. Il permet donc d’économiser en combustible.

Écologique, esthétique et performant, il offre une flexibilité d’utilisation remarquable. En effet, le poêle à granulés peut être utilisé en appoint ou de manière centrale, avec parfois la possibilité de chauffer de l’eau chaude sanitaire, comme avec une chaudière. Il est aussi pratique et n’implique pas de manutention lourde. Ce poêle permet en outre de nombreuses possibilités de réglages et de programmation (planification thermostatique), et un mode de diffusion de chaleur douce et agréable.

Au nombre des avantages de ce type de poêle, il convient de mentionner qu’il est peu onéreux, et se place en deuxième position des sources d’énergie les moins chères en France, derrière le bois bûche. Le poêle à granulés dispose d’une esthétique travaillée, qui lui permet une intégration harmonieuse dans une pièce à vivre. Rendez-vous sur nidouillet.com pour en savoir plus sur l’installation de son poêle. Enfin, il offre à qui veut l’acquérir, l’avantage de bénéficier d’un crédit d’impôt ou d’autres aides selon certaines modalités.

Les aides financières pour acheter un poêle à granulés

Les aides financières de l’État pour encourager et accompagner l’achat de cette solution de chauffage à combustible sont diverses.

Le CITE

Le poêle à granulés peut s’acheter grâce au Crédit d’Impôt à la Transition Energétique. C’est un dispositif fiscal permettant aux contribuables de déduire une partie du coût de leurs travaux d’économie d’énergie de leurs impôts. Pour les personnes non-imposables, l’État rembourse les sommes engagées. Le CITE est estimé à 30% TTC du prix du poêle acheté, dans la limite de 8.000 euros pour une personne seule, et de 16.000 euros pour un couple. Faire appel à un professionnel RGE pour l’installation d’une solution labélisée « flamme verte » est aussi une condition.

L’éco-prêt à taux zéro

Il permet de financer les travaux de rénovation énergétique via l’achat de poêle à granulés dans la limite de 30.00 euros. L’idée d’une telle aide est de réduire la consommation énergétique du logement, et d’éviter l’émission de gaz à effet de serre. Sans conditions de ressources pour toutes les constructions antérieures au 1er janvier 1990, la nécessité que l’installation soit réalisée par un professionnel RGE est également de mise pour obtenir l’éco-PTZ.

La subvention de l’ANAH

L’éco-subvention de l’ANAH est une aide financière à l’endroit des personnes à revenus modestes qui souhaitent quand même s’équiper de cette solution de chauffage efficace qu’est le poêle à granulés. Elle est attribuée si les travaux permettent de réduire d’au moins 25%, la consommation énergétique du logement. Elle sert tant à l’achat qu’à l’installation du dispositif.

La prime « Habiter-mieux »

Proposée par le Fonds d’aide à la Rénovation Thermique, il s’agit d’une prime octroyée par le gouvernement français, et accessible à tous les citoyens qui réalisent des travaux visant à réduire de 25% au moins, leur consommation d’énergie. Dans la limite de 1.600 euros et de 2.000 euros, la prime « habiter-mieux » correspond à 10% HT du montant des travaux d’installation du poêle à granulés. En cas de copropriété, elle peut prendre une forme différente. Pour en savoir plus sur cette prime, visitez cette page.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *