Qu’est-ce que le projet ITER ?

Il y a toutes sortes de sources d’énergie exploitables de nos jours et l’énergie nucléaire en fait partie, même si elle fait peur au plus grand nombre. En effet, l’énergie nucléaire est également capable de fournir de l’Électricité et de l’Énergie et même si son fonctionnement est peu connu, elle est tout de même prometteuse. Justement, il existe un projet fort intéressant dans le domaine ; il s’agit du projet ITER et nous allons vous en dire plus à son propos.

 

ITER : quel est ce projet ?

Avant d’être un projet, ITER est un nom latin et il signifie « chemin ». Il s’agit aussi de l’acronyme International Thermonuclear Experimental Reactor, ce qui signifie « réacteur thermonucléaire expérimental international ».

En tant que projet international, des spécialistes venant de plusieurs pays collaborent donc ensemble pour mener le projet à bien. En somme, 35 pays travaillent ensemble pour que le projet ITER soit un vrai succès. Parmi ces pays, nous retrouvons les USA, la Russie, l’Inde, la Chine, la Corée du Sud, le Japon, la Suisse et les pays de l’Union Européenne.

Le projet ITER vise à obtenir une fusion contrôlée à l’aide d’un tokamak afin de confiner le plasma obtenu à partir d’un mélange de deutérium et de tritium porté à 110 millions de degrés. L’eau des océans pourrait jouer un rôle très important dans ce projet étant donné qu’avec 300 litres d’eau de mer, on arrive à obtenir 1 gramme de deutérium.

En bref, lorsqu’on parle du projet ITER, le défi reste assez simple et pourtant, il s’agit d’un travail de longue haleine. En effet, ce projet consiste à reproduire une énergie très proche de l’énergie qui se trouve au cœur même du soleil et des étoiles. Donc, on tente de vérifier si la fusion nucléaire peut être une nouvelle source d’énergie.

Le siège des expériences se trouve d’ores et déjà près de Cadarache dans les Bouches-du-Rhône. Toutefois, les travaux seront terminés en 2019 avec 3 ans de retard. Quant au budget dédié au projet, il est estimé à plusieurs dizaines de milliards d’euros.

 

Quels sont les objectifs du projet ITER ?

Comme vous pouvez le constater, le projet ITER est un projet vraiment très sérieux et compte tenu du fait que l’énergie fossile soit actuellement en danger, il se peut que ce projet constitue l’avenir de l’humanité en ce qui concerne l’énergie. Toutefois, pour encore mieux comprendre les réels enjeux de ce projet, vous devez connaître les avantages et les inconvénients du projet.

Les avantages

Le premier avantage que l’on reconnaît par rapport au projet ITER, c’est l’énergie propre qu’il va pouvoir générer. En effet, c’est scientifiquement prouvé, la fusion nucléaire ne génère qu’une infime quantité de CO2 et de gaz à effet de serre.

Ensuite, comme matière première, nous ne serons jamais à court de ressources puisqu’il s’agit d’exploiter l’eau des océans. Bien évidemment, il y en a d’autres, mais leur exploitation reste économique.

Puis, ce n’est pas parce qu’on parle ici d’énergie nucléaire que l’on doit évoquer la radioactivité. En effet, avec la fusion nucléaire, le seul combustible radioactif est le tritium et il n’est que faiblement radioactif, qui plus est.

Pour ce qui est de la sécurité, jusqu’à présent, elle est maîtrisée et en ce qui concerne le coût de l’énergie générée par la fusion nucléaire, il reste compétitif.

Les inconvénients

Aussi intéressant que soit le projet ITER, il est loin d’être parfait et donc, il y a certains inconvénients que vous devez connaître à son propos.

Tout d’abord, il y a cette somme d’argent astronomique qui a servi à mettre en place le projet ITER. Ensuite, il faudra en prévoir autant pour assurer le bon déroulement du projet en question. Puis, il y a aussi le cout des matières premières et bien évidemment, la rémunération de ceux qui travaillent de près ou de loin pour l’évolution du projet.

Notez aussi que malgré tous les calculs et les prévisions effectuées par rapport au projet ITER, il n’est pas garanti que la fusion nucléaire produise de l’électricité. De toute manière, il s’agit d’une expérience pour le moment et il faudra attendre entre 20 et 35 ans pour constater si ITER peut fonctionner ou non.

 

Ce projet international peut être très intéressant, il peut même être l’avenir de l’énergie nucléaire. Il faudra tout simplement beaucoup de patience, quelques échecs et un investissement financier important pour que le projet ITER aboutisse. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’une réelle avancée pour l’humanité…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *