Je veux faire une maison passive, par où commencer ?

À l’heure où l’exigence sur le respect de l’environnement est de plus en plus rigoureuse, construire une maison économe et écologique devient incontournable. Les professionnels en la matière proposent les maisons passives, un logement doté de caractéristiques très particulières dont la conception répond aux normes en vigueur visant à réduire grandement ses besoins énergétiques. La réduction de ces besoins énergétiques ne se limite pas au niveau du chauffage, mais s’étend sur la production d’eau chaude et l’alimentation électrique des équipements. Le développement qui suit permet de comprendre le fonctionnement d’une maison passive et de découvrir les éléments indispensables pour faire construire une maison passive.

Quelques notions de base d’une maison passive

En principe, pour assurer une construction fiable et rentable, la maîtrise de quelques notions de base s’avère indispensable. La notion de maison « passive » est originaire d’Allemagne. Ce genre de construction n’exige pas de forme particulière ou de matériau spécifique. N’empêche que le respect de certaines normes s’impose. Ainsi, ce type de construction exige une architecture bioclimatique, une orientation axée vers le sud, une isolation performante, une consommation garantie, une excellente étanchéité et surtout un niveau de puissance thermique élevé.

 

Les nouvelles règlementations

maison passivePour obtenir la certification de maison « passive », le logement doit respecter trois principales normes du label allemand « Passivhaus ». À savoir, la norme européenne NF EN 13829, la norme NF EN 13790 et la norme internationale ISO 9972. Les normes NF EN 13829 et 13790 prévoient le coefficient d’étanchéité requis ainsi que les besoins énergétiques pour le chauffage et le refroidissement des locaux. Une autre réglementation thermique rejoint la liste des normes à respecter par les particuliers qui souhaitent faire construire une maison passive : la norme RT 2012.

Cette nouvelle règlementation thermique fixe les plafonds de consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs. La RT 2012 impose une meilleure perméabilité de l’air, une bonne efficacité énergétique (pour le chauffage, la climatisation ou l’éclairage artificiel), un excellent traitement des points thermiques et surtout un usage régulier des énergies renouvelables. Les principaux éléments constitutifs des caractéristiques de cette norme garantissent sa fiabilité.

 

La construction d’une maison passive exige l’observation de certaines règles

isoler sa maison

La nouvelle construction exige une isolation maximale. De cette manière, elle ne requiert plus l’installation d’importants équipements de chauffage comme les radiateurs électriques qui consomment énormément d’énergie. Le logement doit disposer d’une puissance énergétique de 10W/m². Pour une isolation optimale du logement, il convient de recourir à l’assistance d’un professionnel en la matière qui déterminera le niveau d’isolation qui lui soit adapté. La mise en œuvre d’une étude s’impose.

 

Étanchéité à l’air irréprochable

Une maison étanche bénéficie d’une protection maximale contre le froid, le vent et les courants d’air. Aussi, l’étanchéité évite les déperditions de chaleur. Les professionnels estiment que les maisons étanches à l’air ne consomment que très peu d’énergie, et elles assurent un confort incontestable. Après l’achèvement des travaux de construction, il convient de réaliser un contrôle d’étanchéité à l’air.

 

Exploitation des gains thermiques

Les maisons passives permettent d’éviter tout risque de déperdition de chaleur, cela leur procure la capacité d’exploiter les gains thermiques. Afin d’optimiser les gains solaires passifs, les professionnels dans ce domaine recommandent que la nouvelle construction soit orientée au sud et dotée de baies. Ainsi, en période hivernale, la maison peut exploiter au maximum la chaleur émise par le soleil, et en été, elle profite de la protection des stores.

 

Ventilation intelligente

Le choix de la ventilation contribue à assurer la fiabilité de la maison passive. La construction immobilière doit disposer d’un système de ventilation performant, c’est-à-dire un système pouvant procurer un rendement élevé, un air sain et non vicié. À part cela, il doit assurer un meilleur équilibre entre les flux d’air. Sa performance garantit celle du système de récupération de la chaleur qui peut extraire jusqu’à 90 % de la chaleur contenue dans l’air évacué.

 

Efficience des appareils domestiques

Une maison passive ne doit consommer que très peu d’énergie. Elle ne doit contenir que des appareils à faible consommation énergétique. L’idéal est d’opter pour les appareils domestiques respectant le label A+. Le système d’éclairage importe beaucoup. Actuellement, les fournisseurs mettent à la disposition de leurs clients des ampoules et veilleuses écologiques et très économiques qui permettent non seulement de faire des économies d’énergies, mais surtout de procurer un design incomparable au logement. Il convient d’éviter les radiateurs électriques et d’opter pour le chauffage solaire. Pour charger les appareils électroniques ou faire fonctionner les appareils électriques, il faut acquérir un chargeur solaire.

 

Production durable d’énergie

Une maison passive respecte l’environnement. Elle ne se limite pas à consommer moins d’énergie, mais peut également produire son électricité. À titre d’information, une maison zéro énergie constitue un logement passif doté d’équipements lui permettant d’assurer une autonomie énergétique. Ce qui implique qu’elle profite des énergies renouvelables pour assurer son chauffage et son alimentation électrique. Pour arriver à un tel résultat, l’installation de certains équipements s’avère indispensable. Vous pouvez utiliser l’énergie solaire par le biais des panneaux solaires pour satisfaire aux besoins énergétiques de votre maison. À part cela, vous pouvez également acquérir un chargeur solaire, une mini hydraulienne ou des éoliennes pour produire de l’électricité. Un logement pouvant produire son électricité procure à son propriétaire l’opportunité de réduire sa facture d’électricité et de contribuer à la protection de l’environnement. Dans ce contexte, le logement passif emprunte le principe de la maison positive qui constitue une construction presque autonome en matière énergétique.

 

Les avantages des maisons passives

La maison dite passive constitue un logement très exigeant. Car pour pouvoir en profiter, il faut isoler sa maison, utiliser l’énergie solaire en installant des panneaux solaires, faire usage d’autres sources d’énergie en installant une mini hydraulienne, des éoliennes pour produire de l’électricité. Cependant, ces exigences ne représentent rien par rapport aux avantages qu’elle procure.

 

Avantages pour l’occupant de la maison

Faire des économies d’énergies signifie réduire sa facture d’électricité. Les occupants de ce type de construction profitent des économies d’électricité à long terme. Quelle que soit la température à l’extérieure, l’intérieur du logement demeure très confortable sans que ses occupants soient obligés de recourir à l’usage d’un quelconque appareil électrique. L’air à l’intérieur de la maison reste frais et de bonne qualité, et le climat demeure sain et uniforme autant en l’été qu’en hiver.

 

Avantages pour l’environnement

En tant que logement écologique, il apporte des bienfaits considérables à l’environnement. À très faible consommation d’énergie, il utilise les énergies vertes, tout comme le cas de la maison positive. Il n’émet qu’un faible taux de Carbone en raison des caractéristiques de sa source d’énergie et des équipements qu’il utilise. Il contribue de manière très active à la protection de l’environnement en limitant l’utilisation des réserves énergétiques.

 

Avantages économiques

Certes, faire construire une maison passive coute plus cher qu’investir dans une construction traditionnelle. À titre indicatif, le cout de la construction est de 5 à 8 % plus cher que celui de la maison traditionnelle. Toutefois, les économies d’énergies qu’elle apporte demeurent permanentes. Elle assure une excellente qualité d’habitation et une bonne capacité de location. En cas de revente, elle dispose d’une valeur stable. Il est important de savoir que les maisons écologiques qui assurent d’excellentes économies d’électricité telles que le logement passif ou la maison positive bénéficient des avantages fiscaux non négligeables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *